воскресенье, 22 ноября 2015 г.

Sara et monsieur Hiver

Vocabulaire
l’hiver- ձմեռ
arriver – գալ, ժամանել
s’installer - տեղավորվել
haut / bas –վերև/ ներքև
le ciel – երկինք
perdre – կորցնել
le vent- քամի
souffler- փչել
la pluit- անձրև
être pâle – գունատ լինել
content – գոհ
se rouler – փաթաթվել
le nuage – ամպ
dormir - քնել
paresseux –ծույլ
le printemps – գարուն
chatouiller – խուտուտ տալ
les pieds – ոտքերը
son manteau – իր վերարկու
 ses bottes – իր երկարաճիտ կոշիկները
son écharpe – իր շարֆը
 son bonnet- իր գլխարկը
le jardin – այգի, պարտեզ


Le bonhomme HIVER est arrivé. 
Il s’installe tout là-haut dans le ciel et regarde en bas, c’est un beau jour pour lui : Les arbres ont perdu leurs feuilles, le vent souffle fort, la pluie mouille –
թրջում է tout, monsieur SOLEIL est tout pâle et va bientôt se coucher.
Content, monsieur l’HIVER se roule dans un gros nuage et se prépare à dormir, dormir… C’est un gros paresseux et tous les ans, c’est la même chose, il dort jusqu’à ce que mademoiselle PRINTEMPS vienne lui chatouiller les pieds.
Sara met son manteau, ses bottes, son écharpe, son bonnet : 
« Je vais dans le jardin . 
- Non, non, ma chérie, tu ne sors pas, il fait bien trop mauvais. » Maman enlève le manteau de Sara. 
« Tu ne veux pas faire un dessin ? Ou jouer avec la poupée que le Père Noël t’a apportée ?… dit maman doucement. 
- Non, je veux aller dehors. Je veux courir, jouer et crier … 
- Ce n’est pas possible, Sara, il pleut, il y a de la boue-ցեխ partout. Regarde, il fait presque noir.
- Pourquoi ? 
- Parce que c’est l’hiver. »
C’est vrai, dehors, on ne voit plus les couleurs, juste l’ombre . Dans la rue, les lampadaires s’allument un à un. A la maison aussi, maman fait de la lumière. Au moment de se coucher, Sara se relève et pousse le rideau de la fenêtre: la vitre est toute froide avec de la buée. Sara fait un bonhomme avec son doigt . 
« Monsieur l’hiver, s’il te plait, je veux aller jouer dans le jardin… »
Puis très vite, elle retourne dans le lit bien chaud et s’endort. Le bonhomme HIVER regarde le dessin de Sara sur la vitre froide. Il est triste : quand il arrive, tout le monde s’en va. Les grandes personnes râlent-քնում են et les enfants doivent rester dans les maisons. Pourtant, il adore les enfants lui aussi ! Soudain, il a une idée : Il donne un grand coup de point dans le nuage qui lui sert d’oreiller. Toutes les plumes blanches volent, volent et tombent sur la terre dans le jardin de Sara : c’est la NEIGE ! Mais ça ne suffit pas, alors il craque un autre nuage, et un autre et un autre jusqu’au dernier, jusqu’à ce que toute la ville soit recouverte d’un beau manteau blanc. Quand monsieur SOLEIL se lève le lendemain matin, il est très étonné : il n’y a plus de nuages mais un beau ciel bleu. Tout heureux, Il se met a briller de toutes ses forces sur la neige qui brille comme des étoiles. Pendant ce temps-là, maman entre dans la chambre de Sara et tire les rideaux : 
« Regarde, Sara, quelle belle lumière ! Viens vite, ma chérie, viens voir. Sara s’approche, à moitié endormie : 
« C’est tout blanc ! dit –elle, les yeux ébahis.
- C’est la neige ! Dépêche-toi de t’habiller, tu vas enfin pouvoir sortir ! 
- Chouette !»
Tous les enfants sont dehors et jouent : Ils font aux boules de neige et des bonshommes, ils glissent sur les luges dans les allées en pentes…Quelle fête ! Le bonhomme HIVER, lui, est ravi. Il s’est glissé dans un petit flocon qui flotte jusque dans le jardin de Sara, jusque sur la main de la petite fille. Elle le regarde un instant puis se met à danser, heureuse, dans la belle neige blanche.
FIN



Комментариев нет:

Отправить комментарий